110 km/h, ça vous chatouille ou ça vous gratouille ?

 

Réponse groupée au millier de commentaires faits suite à ma proposition « Sur autoroute, je me limite à 110 km/h »publiée récemment sur différentes pages Facebook. panneau-110-130-

 

 

Elle a suscité plus de mille réactions plutôt favorables. Mais j’ai été très surpris par le nombre de commentaires, plus nombreux encore, en majorité opposés à cette proposition. Vu la quantité, je ne pouvais pas y répondre individuellement.

Aucun des mille commentaires ne remet en cause la menace climatique. C’est logique, car aujourd’hui il n’y a plus de doute, ni sur le réchauffement trop rapide de l’atmosphère, ni sur son impact sur le climat et ses conséquences désastreuses sur la nature et sur l’humanité. Les milliers de climatologues du monde entier sont unanimes. Donc pour l’évolution du climat, on sait ce qu’il se passe et ce qui nous attend.

On sait aussi que, pour éviter un climat invivable2 pour les jeunes générations, le réchauffement de l’atmosphère terrestre ne doit pas dépasser + 2°C3 à la fin du siècle. Pour arriver à cela, à partir de 2050, l’humanité n’a plus le droit d’émettre de gaz à effet de serre. C’est-à-dire, en gros, ne plus brûler d’énergies fossiles4. En signant l’Accord de Paris, tous les pays du monde, ou presque, se sont engagés vers cet objectif. L’Union Européenne s’est fixé un objectif intermédiaire à -40% en 2030. En simplifiant un peu, c’est 40% de fuel ou de gaz en moins pour chauffer mon logement, 40% de moins d’essence dans le réservoir de ma voiture,  40% de gazole en moins pour transporter ma salade bio du champ de mon maraîcher jusqu’à la porte de mon ascenseur. Comme il y a eu besoin d’énergie pour organiser ou produire tous les transports, tous les aliments, tous les objets, tous les services que je consomme ou que j’utilise, il va me falloir serrer de 4 crans ma ceinture qui en compte 10. Cela signifie évidemment qu’il faut jouer sur tous les tableaux en même temps. Sans oublier qu’il n’y a pas de petites économies. Chaque fraction de degré de réchauffement en moins fera que, demain, une petite partie supplémentaire du confort de vie sera préservée. Dit autrement, ce sera moins pire.

Pour l’instant, on est loin du compte. Cet objectif de 40% a été fixé en 2015. Mais 5 ans plus tard les émissions de gaz à effet de serre n’ont toujours pas commencé à baisser. Les scientifiques5 nous disent qu’avec la trajectoire actuelle nous allons tout droit vers un réchauffement de 5 à 6°C à la fin du siècle. Il s’agit d’un niveau qui met en danger la survie de l’humanité.

Si, avec beaucoup d’efforts, cet objectif est atteint en 2030, il faudra alors s’attaquer aux 60% restant. C’est énorme et ce n’est jouable que si tout le monde s’y met : les riches comme les pauvres, les entreprises comme les particuliers, l’Etat comme les citoyens, les Français comme les Chinois, les Américains comme les Maliens, etc. Bien sûr, on peut se retrancher derrière ses certitudes, ses connaissances ou ses convictions plus ou moins exactes. On peut prendre prétexte de ses intérêts à court terme. On peut se cacher derrière ses droits et acquis. On peut brandir sa liberté individuelle. Il n’en reste pas moins qu’en matière de climat, l’on dépend tous les uns des autres. On n’y peut rien, ce sont les contraintes de la vie en société. Et notre société humaine est en danger. Pour s’en sortir, il faut s’y mettre tous.

Après ce plaidoyer, j’imagine que plus personne ne dépassera 110 km/h sur autoroute. Mais, comme il n’en sera rien, je vais répondre à quelques arguments régulièrement développés dans les commentaires faits à ma publication.

On veut pas être obligés… / Ma proposition ne s’adresse qu’aux automobilistes qui trouvent que c’est une bonne  idée. A ceux-là, je leur dis : « Allez-y, faites-le, sans attendre ».

C’est une atteinte à ma liberté, mes droits, mes acquis… / J’y ai répondu plus haut.

Les émissions  des voitures individuelles sur autoroute, c’est négligeable par rapport aux camions, bateaux, avions etc. / Il faut jouer sur tous les tableaux. Il n’y a pas de petites économies.

A 110 km/h, on ne consomme pas moins qu’à 130… / Les lois de la physique sont ce qu’elles sont. Les étudesmontrent une consommation inférieure de 20%. C’est 20% d’émissions de GES en moins et 20% d’euros en plus dans le porte-monnaie.

La différence de consommation entre 110 et 130 km/h, ça dépend des voitures… / Toutes les voitures sont soumises aux lois de la physique

Avec une limitation à 110 km/h, les automobilistes ne prendront plus les autoroutes… / La vitesse moyenne sur les nationales (hors voies express) ne dépasse pas les 60 km/h. En plus les distances pour aller d’un point à un autre sont plus grandes. On est loin du compte.

J’accepte cette limitation si les autoroutes deviennent gratuites… / Avec une baisse de 20% de sa consommation de carburant, l’automobiliste est déjà gagnant. Si les autoroutes deviennent gratuites, ce sont les contribuables qui en paieront l’entretien.

A 110 km/h, on perd du temps/ C’est vrai. Mais c’est quand même minime. Suivant le tronçon, la météo et le trafic, on considère qu’il faut entre 4 et 8 minutes de plus pour parcourir 100 km.

A 110 km/h, le moteur ne tourne pas à son meilleur régime… / En tous les cas, il consomme moins qu’à 130 km/h.

On va rouler à la vitesse des camions… / C’est faux. Les camions n’ont pas le droit de rouler à plus de 90 km/h.

Ceux qui nous gouvernent utilisent des avions, des hélicos… / Il y aura toujours des mauvais exemples. Est-ce une raison pour ne rien faire contre le dérèglement climatique ?

Si on prend l’autoroute, c’est qu’il n’y a pas d’alternatives par le rail… / S’il y a de moins en moins de trains (petites lignes), c’est que nous préférons prendre nos voitures.

Fais-le si tu veux, mais n’emmerde pas les autres… / C’est quoi, cette irritabilité ? Un petit sentiment de culpabilité, peut-être ? 🙂

La limitation de la vitesse maximum sur autoroute proposée par la Convention Citoyenne pour le Climat est un sujet urticant. C’est pourquoi le gouvernement n’a pas eu le courage de la faire sienne. C’est dommage, car cette mesure est facile à mettre en œuvre immédiatement et peu coûteuse. Elle demande peu d’efforts aux usagers des autoroutes. Elle est bonne pour leur porte-monnaie, bonne pour leur santé, bonne pour leur sécurité, bonne pour la balance des paiements du pays et bonne pour le climat. What else ?

Jacques Boulan / 22 juillet 2020

Nota : Vous pouvez imprimer chez vous le panneau de limitation volontaire et le coller sur le pare-brise arrière de votre voiture avec du scotch. Pour téléchargez le fichier pdf, cliquez ici : Autocollant 110 kmh .

_____

  1. Ma publication Facebook : « Bien que la réduction de la vitesse proposée par la Convention Citoyenne sur le Climat ait été remise à plus tard, sur autoroute, JE ME LIMITE à 110 km/h. Si les 30% de Français qui sont favorables à cette mesure faisaient de même, ce seraient, quand même, plusieurs centaines de milliers de tonnes de CO2 en moins dans l’atmosphère. Alors, FAITES-LE VOUS AUSSI, c’est bon pour le climat ! Faites-le et faites-le savoir en apposant sur votre voiture ce petit panneau que vous trouverez sur mon site Climat’hic !»
  2. Tempêtes / ouragans / inondations / submersions/ canicules / sécheresses / incendies / famines / migrations massives / conflits / etc.
  3. En 2100 par rapport à 1880.
  4. Pétrole, charbon et gaz (hors biogaz)
  5. Ceux du GIEC (Groupe International d’Experts pour l’évaluation du Climat)
  6. Voir les études : ADEME / SETRA
  7. « 110 km/h, pourquoi tant de haine ? » L’argumentaire de Carbone 4, cliquer ici 
  8. Note sur l’impact de cette réduction de vitesse sur les émissions de CO2 : Mesure des 110 kmh – O. Ponsymoll

4 commentaires sur “110 km/h, ça vous chatouille ou ça vous gratouille ?

  1. J’ai décidé voici plus d’un an de ne plus dépasser les 110 km/h. J’ai généré incompréhension et sarcasmes mais tant pis !
    En revanche, je ne mettrai pas d’autocollant sur la voiture car les commentaires haineux et irrationnels vus sur les réseaux sociaux sur ce sujet me font craindre des dégradations voire des agressions.

    J'aime

  2. Bonjour,

    « A 110 km/h, on ne consomme pas moins qu’à 130… « : les lois de la physique sont ce qu’elles sont (comme vous dites) et donc ce n’est pas la vitesse qui fait la consommation mais le régime moteur. Donc il se peut que l’on consomme plus à 110 qu’à 130.

    « A 110 km/h, le moteur ne tourne pas à son meilleur régime…  » cela peut être exact dans nombre de véhicule (haut de gamme et qui utilisent fréquemment les autoroutes) , c’est ce que vous n’avez pas du comprendre dans l’origine de la pollution.
    quel que soit le véhicule , si je roule à 30km/h en première je polluerais plus qu’en 6ème à 130 ! ce qui compte ce sont les accélérations et les sur ou sous régime. La vitesse en temps que telle n’a aucun sens sans le contexte.

    « La différence de consommation entre 110km/h et 130 km/h, ça dépend des voitures… » Alors là c’est quand même surprenant que vous n’acceptiez pas cet argument ! le modèle du véhicule , sa vétusté , son entretien jouent énormément sur sa consommation/pollution !

    Pour moi ce qui me fait être opposé c’est l’aspect « unilatéral » on fait une limitation quel que soit l’endroit alors qu’au contraire la vitesse doit être adaptée au contexte : la route et le véhicule.
    la pollution des véhicules est faible quand celui est à la vitesse optimale du régime moteur (il y en a donc 5 ou 6 suivant les rapports sur les véhicules) . La pollution est forte quand le véhicule est en sous ou sur régime (c’est donc le conducteur qui doit adapter suivant la route et son véhicule) et quand il accélère : ce sont donc les « bouchons » et autres ralentisseurs « exagérés » qui induisent de la sur consommation et de la pollution.
    Si un baisse de vitesse sur certaines portions permet d’éviter des « bouchons » ou des ralentissement faisant l’effet « accordéon » alors c’est une bonne chose. Le décider partout de manière unilatérale n’a aucun sens écologique et peut effectivement même dans certains cas être contre productif.

    J'aime

    1. En effet les lois de la physique sont ce qu’elles sont!! A 130km/h vous pouvez avoir un régime moteur qui a un meilleur rendement qu’à 110km/h au même rapport (de la boîte de vitesse), mais le frottement de l’air sera bien moins grand et ce gain est bien plus important que votre meilleur rendement. Pour vous en persuader vous pouvez lire et regarder les courbes de cette article : https://www.astuces-pratiques.fr/auto-moto/consommation-d-essence-en-fonction-de-vitesse-et-rapport

      J'aime

Répondre à Mathieu Pouillot Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s